Quand tu te rend compte queta formation ne te plait pas

Quand tu te rend compte que ta formation ne te plait pas

Avant de rentrer dans le vif du sujet, flashback de mon parcourt scolaire, je vous passe primaire et collège et on passe direct au lycée. (Sinon passer directement au chapitre 2 ^^)

Le lycée

2nd générale avec l’envie d’un bac S, car depuis ma plus tendre enfance je voulais être VÉTÉRINAIRE, oui et cela jusqu’à la fin de ma seconde ou on m’a clairement et pas gentiment fait comprendre que la 1ere S c’était mort.

J’étais dans un établissement qui avais 99% de réussite au bac, des profs qui te casse psychologiquement tout au long de l’année et qui a complètement refuser mon redoublement. Qui ma conseiller de me lancer dans un BEP.

Donc visite d’un lycée professionnel et par hasard de la section Sanitaire et social, qui ma plus, bah oui une école ou tu fais de la cuisine et apprend à changer des poupons.

Je ne savais pas quoi faire donc j’ai fait ça, c’était pas mal, j’ai trouvée ça un peu facile.

A la fin du BEP il fallait faire un choix, Encore sur les conseils de mes profs, je me lance dans une 1ere ST2S .En attendant de passer mon concours d’aide-soignante(AS) (un stage d’un mois m’avais fait aimer ce métier).

1ere dans un lycée  » normal «, ça c’est plutôt mal passer (mini phobie scolaire, si vous voulez on en parlera une autre fois) Je n’ai pas suivi la moitié de la matière avec le plus haut coef. J’ai tenté mon concours d’AS, que j’ai raté, enfin j’en ai réussi un mais faute de maitre d’apprentissage je n’ai pas pu faire l’école.

A la fin de ma première je n’avais fait aucun vœux, je ne voulais pas faire une terminale car les cours ne m’intéressait pas le moins du monde (je coloriais des carreaux sur mes page pendant les cours) Donc conseil de classe de fin d’année ou j’apprends que je passe en terminale (gros choc pour moi)

Il y a donc fallu que je cherche un nouveau lycée, un plus près e chez moi cette fois, Terminale ST2S tout aussi chiante que la première, sauf que cette fois ci je me suis mis dans le rang de devant toute l’année (histoire de me forcer à suivre). En cours d’année je passe encore des concours d’AS, et cette fois ci je l’ai, enfin. De même que le BAC ST2S.

Parcours scolaire

 

Et enfin on arrive au sujet principal :

La formation d’aide-soignante.

J’ai fait cette formation a Lyon , ça a été une année de changement , j’ai emménager avec chéri , découvert la ville et le métier d’aide-soignante , Je me suis rendue compte que le stage qui m’avais fait aimer ce métier avais été réaliser dans un cadre presque idéal , On ne m’avais montrée que des bon coter , Et avec mes stage de formation j’ai découvert le coté obscure : Manque de personnel , 10 toilette à faire en 3-4h et encore , certain établissement compte 25 minutes par personne (temps d’installation + toilette + habillage+ réinstallation ) ces personne sont souvent en incapacité de le faire elles même donc on doit tout faire .Des horaire compliquer , 1 ou 2 weekend par mois ou tu travail , des « Soir-Matin  » (tu finis à 21h30 et tu recommence le lendemain à 6h ). Tu as pas vraiment le temps de parler avec les résidents, si tu ne vas pas assez vite tes collègue te le reproche, des douleurs à répétition car tu manques de matériel (soulever a la force des bras une personne c’est dur, même si elle ne fait de 40kg)

Je voyais le métier d’aide-soignante comme un métier d’aide, ou tu peux parler aux personnes ou tu as du temps pour elles, pour entendre leurs soucis, leurs douleurs, un métier de douceur. J’ai découvert un métier ou si une personne te dit qu’elle a mal tu réponds « je le dirais a l’infirmière » (infirmière que tu croiseras parfois 2h plus tard), un métier ou tu dois te faire violent pour ne pas devenir maltraitant. Un métier ou tu n’as aucun statut aux yeux de la loi, pas de capacité propre.

Je me suis rendu compte de ça en plein milieux de ma formation, je m’en suis voulu d’avoir pas vu ça avant (mais comment j’aurais pu le voir ?  1  mois de stage ça ne montre pas tout) J’ai continué cette formation pour ne pas avoir perdu 1 ans, avoir un diplôme qui me servira peut-être plus tard (ma vision du métier peut changer) par choix ou par obligation. Donc j’ai fini cette formation et j’ai eu mon diplôme.

Aide soignante

J’ai fait une année d’intérimaire en tant qu’aide-soignante, pour vivre, tout en faisant un CAP petite enfance à coter, en espérant que ça me plaise.

 

Et vous, quel métier avez-vous choisit ?
Vous aimez votre métier ? Que feriez-vous si vous dévirez changer ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Quand tu te rend compte que ta formation ne te plait pas

  1. Je travaille dans l’informatique après avoir changé de voie. J’ai fait des études en communication et au bout de la 5ème année (oui, j’ai attendu 5 ans), je me suis rendue compte que ce n’était pas fait pour moi et j’ai tout recommencé. Je ne considère cependant pas ces 5 années comme une « perte ». Bien au contraire. ça me sert toujours aujourd’hui d’avoir une double compétence. Moi, je dis que si tu es sûre que ça ne va pas te plaire, il n’y a aucun mal à changer d’avis et de choisir un autre métier…

Donne moi ton avis